FairyWorlds
Dans un univers féerique, des personnages aux destins héroïques naissent du bout d’une plume guidée par l’imagination. Cherchant un moyen de réaliser leurs rêves les plus fous au gré d’aventures et de rencontres, magiciens, guerriers ou bandits partent pour un voyage qui changera leur destinée. Ils devront faire preuve de force et de courage, d’ingéniosité et de talent pour trouver la porte qui les guidera jusqu'à l’objet de leur convoitise. Aux quatre coins d'un monde aussi magnifique, qu’hostile, rempli d’êtres et de créatures de légende, le combat ne fait que commencer…
Alors écris ta propre histoire, incarne ton héros et pars à l’aventure dans le passionnant univers magique de FairyWorlds !

FairyWorlds

Ce forum est un lieu de Rôle-Play et d'évasion créé par un cercle d'amis.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer
L’amitié, tu sais, c’est comme une écharpe très douce dans laquelle on s’enroule. -Karine Lambert

Partagez | .
 

 Peuple - Culture des Serchanes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Peuple - Culture des Serchanes.   Lun 20 Juil 2015 - 12:11

Ayant beaucoup de chose à dire sur les Sershanes, je me suis dit qu'il serait maladroit de tout accumuler dans "Races et peuples" sachant que nous parlerons ici de détails et d'anecdotes. Si vous voulez apprendre plein de petites choses sur ces gentes dames, vous êtes au bon endroit. Bonne lecture !

Le Riba odeća : le cuir aquatique des Serchanes
La maison des Serchanes

_________________
Pensez que vous pouvez ou pensez que vous ne pouvez pas, dans les deux cas vous avez raison.


Dernière édition par Ergaïl d'Orzaal le Lun 5 Sep 2016 - 21:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairyworlds.forumgratuit.org

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Re: Peuple - Culture des Serchanes.   Lun 20 Juil 2015 - 13:47

Le Riba odeća : le cuir aquatique des Serchane


Le Riba odeća est un poisson peuplant les rivières et le lac des terres d’Orzaal. Il en est endémique. L’adulte passe le plus clair de son temps dans l’immense lac en amont. C’est un animal essentiellement carnivore qui mange de petits poissons (le vilain !). Il mesure entre 1,80 et 2,20m pour les femelles qui sont les plus grandes. Leur peau est lisse, homogène, douce et semble légèrement huileuse (trop mimi). Son épaisseur leur permet de ne pas craindre des blessures à cause du courant et des rochers. Leur corps est long, fuselé et son extrémité forme une nageoire caudale remarquable par sa taille et sa forme : une grande nageoire membraneuse disproportionné, en triangle rectangle. Ce qui explique sa façon de nager de manière circulaire, comme en suivant le fil d’une vis.

Les adultes s’accouplent dès l’âge de quatre ans en s’enroulant l’un autour de l’autre (d'où l'expression, "collés comme des Riba odecà)". Leur espérance de vie est de huit ans. Les femelles accoucheront d’un grand nombre de petits dans les rivières vers floréal. Ces derniers sont des larves fusiformes herbivores (moins mignonnes que leurs parents). Elles se nourriront de plantes aquatiques et des berges durant trois ans jusqu’à atteindre un mètre de long . Durant ce laps de temps beaucoup mourront.

Pour se protéger, ces larves s’écrêtent en permanence un mucus (beurk) qui est en fait la bouillie primaire de la peau des adultes. Ce mucus protecteur les recouvre sur plus de deux centimètres d’épaisseur ce qui rebute la plupart des prédateurs et empêche les parasites de s’installer. Une fois la taille requise nécessaire le jeune attendra une journée chaude pour s’installer hors de l’eau sur un rocher. Il y restera une semaine où son mucus durcira (grace à l'air et à la basicité de son corps) et où ses branchies s’adapteront à la respiration aérienne.

Les Serchanes récupèrent ces larves et les élèvent dans une cage en bois sous l’eau et leur donne à manger du jonc et diverses autres plantes. Elles récoltent le mucus en le raclant tout les mois. Une fois récolté il est additionné avec un peu de chaux et se solidifiera en six jours pour donner quelque chose de très similaire à la vraie peau des adultes. En badigeonnant cette matière sur des mannequins ou en utilisant des moules les Serchanes sont donc capable de faire des vêtements parfaitement calibrés et très saillant.

_________________
Pensez que vous pouvez ou pensez que vous ne pouvez pas, dans les deux cas vous avez raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairyworlds.forumgratuit.org

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Re: Peuple - Culture des Serchanes.   Lun 5 Sep 2016 - 21:09

La maison des serchanes



La nature des Serchanes les rend sensibles au froid vif. Au Temps d’Ivoire, elles restent à l’abri et au chaud chez elles le plus clair du temps. Leur rythme de vie ralentit et leur temps de sommeil sera proportionnel à la rigueur du temps extérieur. Plus le froid sera fort et moins elles se départiront de leur torpeur saisonnière. Jusqu’à ne même plus se réveiller tous les jours.

Cloîtrée dans son chez-elle, une Serchane ne trempera pas le bout de sa queue dans l’eau sans une excellente raison et préférera largement rester au sec ! Etant presque un animal à sang-froid c’est une question de survie : le froid la ferait rapidement s’endormir par hypothermie, ce qui n’est pas conseillé sous l’eau, malgré sa longue capacité d’apnée.
De la même manière, le sentiment des Serchanes vis-à-vis de la neige est mitigé : c’est beau, mais dangereux. Et soporifique.

Mais comment est-ce chez une Serchane ?

Ce sont des lieux enterrés ou semi-enterrés. Dans le premier cas construit avec un puits de lumière, dans le second avec quelques fenêtres en plus. La plupart des Serchanes se satisfait de la pénombre ou d’une faible lumière intérieur. Ces habitations ont été construites à Orzaal en même temps que les canaux, à leur pourtour souvent. Ces maisons sont dotées de deux entrées : une vers le canal, l’autre (« au sec ») soit vers une rue extérieure, soit passant par le dédale de passages sous-terrains présents à Orzaal.

L’intérieur est disposé en deux parties : une partie immergée et d’un autre coté la partie non immergée. La première est souvent plus restreinte (et sombre), elle accueillera les vêtements pour la belle saison, les poissons et animaux aquatiques capturés pour le repas, un jardin d’algues qui se poursuit à l’extérieur dans les canaux, un autel pour abriter l’esprit d’un élémentaire d’eau, un coffre fermé avec de nombreux bijoux, pourquoi pas quelques statues, un atelier de tressage parfois. Zone parfaitement inhabitée durant le Temps Blanc donc.

La seconde possède souvent une immense armoire et plusieurs grosses malles avec une quantité de linge impressionnante. En découvrant les tissus humains, les Serchanes se sont en effet trouvé un amour pour … leur lit ! Posé au sol, possédant des dimensions généreuses (3m x 2m, minimum pour un couple) avec une montagne de couvertures plus duveteuses et chaudes les unes que les autres. C’est là que les Serchanes dorment en couple et plus, enlacées et entrelacées. C’est aussi là qu’elles comatent l’hiver (d’où l’abondance de châles et couettes). On trouvera aussi une bibliothèque (pour s’occuper à défaut de sortir l’hiver) fournie et un métier à tisser ou tout autre atelier.

_________________
Pensez que vous pouvez ou pensez que vous ne pouvez pas, dans les deux cas vous avez raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairyworlds.forumgratuit.org
 

Peuple - Culture des Serchanes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Feu Carlo Desinor disait les Haitiens Ce peuple à refaire
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?
» Par Mario Barthelot la victoire du peuple
» La culture française s'exporte
» La culture UMP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FairyWorlds :: Bibliothèque - Univers :: Livres, précis, encyclopédies et atlas-