FairyWorlds
Dans un univers féerique, des personnages aux destins héroïques naissent du bout d’une plume guidée par l’imagination. Cherchant un moyen de réaliser leurs rêves les plus fous au gré d’aventures et de rencontres, magiciens, guerriers ou bandits partent pour un voyage qui changera leur destinée. Ils devront faire preuve de force et de courage, d’ingéniosité et de talent pour trouver la porte qui les guidera jusqu'à l’objet de leur convoitise. Aux quatre coins d'un monde aussi magnifique, qu’hostile, rempli d’êtres et de créatures de légende, le combat ne fait que commencer…
Alors écris ta propre histoire, incarne ton héros et pars à l’aventure dans le passionnant univers magique de FairyWorlds !

FairyWorlds

Ce forum est un lieu de Rôle-Play et d'évasion créé par un cercle d'amis.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer
L’amitié, tu sais, c’est comme une écharpe très douce dans laquelle on s’enroule. -Karine Lambert

Partagez | .
 

 Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage

Messages : 2061
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Sam 21 Jan 2012 - 19:06

Tout commença le jour où je claquai la porte du manoir d'Haoreo et partis sans un regard en arrière. Je n'avais avec moi que le long manteau bleu-noir pendant sur mes épaules, une écharpe chatoyante allant du rouge-orange au bordeaux, mon épée, Subtile, héritée de la famille à mes quinze ans, un sac rempli de papiers vierges et de quoi écrire ou dessiner, ainsi que ce qui me restait de fierté.

Je restai un moment face à la lande. Le manoir était le dernier bâtiment habité avant l'immensité inconnu du monde. Devant moi, de l'herbe verdoyante. Vaste. Effrayante. Je me ruai en avant. Le monde m'attendait ! Rempli de dangers, de découvertes excitantes, de vie ! Le bonheur absolu. Plus loin, je le savais, se dressait une forêt où je n'avais jamais eu le droit de pénétrer. Pourquoi ? Parce qu'elle était réputée regorgeant de créatures terrifiantes. "Pas mal pour débuter !" me dis-je, et je me mis en route d'un bon pas.


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 17:14, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2061
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Sam 21 Jan 2012 - 19:09

1er Jour - La Plaine :
Le vent est insupportable ! Il souffle sans discontinuer sur la lande sans jamais penser à s'arrêter deux seconde pour... Ben pour souffler un peu... Oui je sais, je vous jure qu'il m'arrive de réfléchir parfois ! Reprenons. Je marche vite pour mettre le plus de distance entre moi et le manoir. Du coup j'ai les cheveux dans la figure et je ne vois absolument pas ce que je fais... Au bout d'une bonne heure de marche, je relève la tête et me retourne vers mon ancien foyer. Stupeur. Quoi ?? Je ne suis pas plus avancée que ça ?! Mais qu’est-ce que ça veut dire ??
Je soulève le pied et observe ce qui se trame un étage plus bas. Ah. Oui. Effectivement. Il faut vraiment que je me serve de ma tête de temps à autres, ça me permettrait de gagner un temps considérable… A mes pieds, ses petites pattes encore posées sur mes bottes, une minuscule bestiole m’offre un sourire plein de dents pointues. Un égareur. Tout bêtement. Raaah ! Mais comment j’ai pu me faire avoir par un truc pareil ? Cette petite créature malicieuse mesure dix centimètres de haut, sa silhouette particulièrement filiforme la camoufle parfaitement dans les herbes hautes en plus des longs brins qu’elle porte sur son dos. On l’appelle égareur, ou lutin des prés, ou motte malicieuse selon les traditions… Leur principale activité consiste à guider les pas des voyageurs imprudents dans des directions improbables. Il est très facile de s’en débarrasser : un peu d’eau suffit à leur faire croire à une averse et ils courent se cacher en hauteur pour éviter la noyade, dans de petits arbustes par exemple. On peut aussi plus simplement taper des pieds pour les écarter : ils fuient à toute vitesse pour ne pas se faire écraser. Méthode que j’applique.
Bon, assez perdu de temps, je me remets en marche, les yeux fixés sur mes pieds.


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 17:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2061
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Sam 21 Jan 2012 - 19:09

1er Jour, fin d'après-midi - La Plaine :
... Mal aux pieds... C'est assez ahurissant le nombre d'égareurs qui se baladent dans cette fichue prairie. Prairie qui est beaucoup plus vaste que je ne le pensais. J'atteindrai l'extrémité à la tombée de la nuit. Si j'avais su, j'aurais attendu d'avoir un cheval avant de partir de chez moi !
La lande commence à se teinter d'ocre et de roux. C'est beau. Coucher de soleil en direct. Mmh... Du coup je ne regarde plus mes pieds. Petit dilemne... Si j'avais assez d'eau je mouillerai l'herbe autour de moi en marchant mais je n'ai qu'une seule gourde. J'ai l'air carrément ridicule à taper des pieds à chaque pas ! Et puis niveau discrétion, c'est pas mal non plus... --" Tiens ! Qu'est-ce que je disais ! Un bosquet vient de remuer, je dois effrayer un groupe de rongeurs. Euh... Arrêtez-moi si je me trompe, mais les rongeurs effrayés ça ne foncent pas dans la direction opposée d'habitude ??
Je ralentis d'un coup. La créature non-identifiée se rue sur moi mais je suis incapable de savoir à quoi elle ressemble puisque l'herbe mesure un bon mètre ici. Généralement, quand une chose s'approche de vous à toute vitesse c'est jamais bon signe. Je sors mon épée qui émet un léger chuintemet. L'animal s'arrête net à deux pas de moi. Seul le bruit de sa respiration grondante et le léger mouvement des végétaux me permette de le situer. J'inspire profondément, puis je donne un grand coup de pied devant moi.



Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2061
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Sam 21 Jan 2012 - 19:10

1er Jour, fin d'après-midi qui menace de s'écourter subitement... - La Plaine :
C'est un félin. Gros. TRES gros. Et qui n'a pas l'air inoffensif DU TOUT ! On appelle ça un Tigre-Panda à cause des taches noires qui lui cerclent les yeux et les oreilles. Il mesure environ un mètre vingt de haut. Svelte, taillé pour la course et la discrétion, il est tapis au ras du sol, prêt à bondir. Je crois que j'ai un très léger problème... Si je me mets à courir, je suis finie. Reste une autre alternative : impressionner l'adversaire, c'est à dire faire comme si cent kilos de muscles crispés dans l'attente de vous sauter à la gorge ne vous effrayaient pas le moins du monde. Simple non ? ... Oui. Bon. On va faire avec.
Un grognement de mauvaise augure monte imperceptiblement du prédateur en face de moi. Cela fait bien cinq bonnes minutes que l'on s'observe, totalement immobiles. Aucun de nous n'esquisse le moindre mouvement. Mais qu'est-ce q'il attend pour aller gober deux-trois égareurs celui-là ?? Je vais quand même pas attendre que la nuit tombe pour daigner bouger ?! C'est un jeu de patience et malheureusement, je n'en ai pas actuellement à fournir. Et puis une crampe traitresse s'empare de ma jambe gauche et je n'y tiens plus. Avec un cri sauvage du genre "WAAAAAAH !" je lève mon épée et me rue sur l'animal qui semble totalement désarçonnné par ma soudaine agressivité. Avec un feulement, il m'envoie un coup de patte sans grande conviction avant de battre précipitemment en retraite pour éviter la lame qui fond dur lui. Sans réfléchir je cours vers la forêt. Encore deux cents mètres avant les premiers arbres. Je n'en ai pas fait dix qu'une masse griffue s'abat sur mes épaule.
Suis-je une idiote profonde ou mon cerveau m'abandonne-t-il seulement dans les moments les plus périlleux ? Première leçon d'escrime : ne jamais tourner le dos à son adversaire. Jamais. J'entends encore Filmin Goyavan, mon maître d'arme, me le répéter à chaque leçon, toutes les fois où il m'avait envoyée mordre la poussière à grand coup de botte dans le dos. Et je tombais souvent pendant ses cours. Un épéiste efficace Filmin, plutôt rude et bougon mais sympatique une fois l'impression "ours mal léché" dépassée. Une des rares personnes regrettables que je laisserai derrière moi...
Revenons au moment présent. Pas que ce soit agréable, simple question de survie. Comment je vais me tirer de là, mystère, mais il va falloir jouer vite. Il me reste... quoi... une demi-seconde avant de me faire hacher menu ? VIIIITE UNE IDEE !!
_________________


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2061
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Sam 21 Jan 2012 - 19:11

1er jour, tombée de la nuit - La Plaine
Illumination. Enchaînement d'idées sans lien. Egareur : peur. Peur de l'égareur : l'eau. Eau ?
Sans hésitation je saisis ma gourde au moment où les crocs du fauve se précipitent vers ma jugulaire. En deux gestes précis, je la débouche et balance son contenu dans la figure de mon assaillant. L'effet de surprise est total car il bondit en arrière ! YES ! Je me remets debout en attrapant mon épée tombée à terre et exécute deux mouvements simples. Le premier dessine une courbe carmin sur le flanc du tigre-panda, le second, un coup de pied bien ajusté, vient le cueillir sous le museau. Les attaques sont assez superficielles mais le félin s'enfuit sans demander son reste, chercher une autre proie plus compréhensive...
HA ! Bien fait ! Retourne te coucher ! Froussard !!!!
Je soupire. Petit bilan. J'ai plus d'eau, mon SUPERBE manteau est déchiré au niveau de l'épaule et je ne sais absolument pas comment je vais camper cette nuit sans feu étant donné que le soleil disparaît à l'horizon... Raaah... La vie m'en veut atrocement on dirait... Mouhahaha ! Aller on se remotive ! Première nuit à la belle étoile, ça doit pas être si terrible si ?



Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 17:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2061
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Sam 21 Jan 2012 - 19:11

1ère nuit, tôt (ou tard selon le point de vue) - Orée de la Forêt
Si.
Voilà des heures que je grelotte dans l'arbre où j'ai élu domicile. Oui l'arbre : pas envie de me faire bouffer par un tigre-panda comme tout à l'heure. Bref, il fait froid. Nan, c'est un euphémisme : la température est carrément glaciale, mes orteils sont sans doute congelés dans mes bottes (en tout cas je ne les sens plus depuis... un bon moment), je tremblotte sous l'effet de frissons incontrôlables et mes doigts ont pris une couleur blanchâtre assez effrayante. Comment reconnait-on un voyageur aguerri ? Il pense à prendre une couverture et des gants EN PLUS des provisions dans son sac, LUI ! Pfff ! C'est vraiment, vrraimmmment pattt... pathéti... que ! Bon sang même mon cerveau commence à avoir froid, c'est grave !! Tant pis pour le sommeil, je descends de l'arbre. Quand on a froid, faut bouger, c'est bien connu !



Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2061
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Sam 21 Jan 2012 - 19:13

1ère nuit - Un peu plus profondément paumée en forêt
Scrash... Scrash... Chacun de mes pas produit un bruit retentissant : une couche de givre recouvre le sol jonché de feuilles mortes. Je ne savais pas que l'hiver était aussi avancé... Après tout, nous ne somme qu'en Novembre !
Scrash ! Tiens, une branche plus sonore que les autres... Je n'ai plus peur d'éveiller les prédateurs : la nuit en forêt, contrairement à ce que j'imaginais, est TRES bruyante. Les glapissements, des cris, des mugissements de toutes sortes, le bruissement du vent dans les feuilles, la neige tombant des branches, peuplent l'obscurité de mille sons. Une forêt ne dort jamais. Pas totalement inconsciente non-plus, je tiens fermement mon épée en cas de rencontre désagréable. Je ne sens plus mes doigts mais ça, ce n'est qu'un détail...
Splash ! Splash ! Splash ! Euh... Mes méninges sont peut-être congelés mais il me semble que ce ne sont pas mes pieds qui ont produit ces bruits...
Je m'arrête. Je me trouve près d'un étang gelé. Ah. Non, pas tout à fait, la glace n'a réussi qu'à emprisonner les rives pour l'instant. Une silhouette se tient debout dessus comme pour en tester la solidité. Vu d'ici, dans la brume légère et l'obscurité, je dirais que c'est un homme, agé, et très peu vêtu malgré le froid mordant. Un ermite ? Peut-être vit-il aux alentours ? Peut-être possède-t-il du bois pour faire du feu ??
L'idée de pouvoir réchauffer mes mains et de trouver un semblant de compagnie m'ôte toute prudence. Je me dirige vers lui en agitant la main. Je crie "Ohé ! Monsieur ?" Plus je m'approche, plus je ralentis. Quelque chose cloche, j'en suis certaine. Tout dans l'attitude de l'homme clame une anomalie. Je ne suis plus qu'à une dizaine de mètres, je m'immobilise. Quelque chose cloche, et je viens de trouver quoi : il n'est pas debout sur la glace, ses deux pieds sont immergés sous l'eau noire de l'étang. Comment peut-il rester aussi stoïque avec une eau gelée jusqu'aux chevilles ?! Peu importe, il serait impoli de se détourner maintenant que je lui ai fait signe... (en réalité je l'aurais fait si son regard n'était pas rivé sur moi) Alors je m'avance encore.
Il n'est qu'à quelques mètres et il n'a toujours pas bougé ni parlé. Il a peut-être trop froid pour cela ? Peut-être ses pieds sont-ils emprisonnés dans la glace ? Mais oui, c'est cela ! Il doit être coincé ! Le pauvre ! Mes soupçons m'ont quittée, j'allonge le pas et traverse la dernière nappe de brume me séparant de l'inconnu et qui brouille ma vue.
Alors je le vois. Vraiment. Et un hurlement d'horreur se bloque dans ma gorge.



Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2061
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Sam 21 Jan 2012 - 19:15

1ère nuit- Dans la Forêt, près de l'étang
Car devant moi, se tient un Garborythe. Une horreur vivante. De loin, dans la brume, on l’aurait presque dit humain, mais de près, son aspect décharné et monstrueux me révulse.
Il se tient à la vertical, exactement comme un homme, mais légèrement courbé en avant. Sa peau blanchâtre et flasque recouvre son corps d’une maigreur extrême, à peine vêtu d’un pagne déchiré autour de la taille. Mais rien de tout cela ne retient mon regard autant que sa tête, hideuse.
Elle pourrait appartenir à une sorte de reptile particulièrement repoussant. Ses yeux vides d’un blanc laiteux paraissent aveugles mais me fixent pourtant avec acuité. Ses dents semblent trop grandes, trop nombreuses, trop effilées pour sa mâchoire. Son mufle, réduit à deux minces fentes légèrement rougies, renifle mon odeur à plusieurs reprises.
Trop choquée pour réagir, je reste pétrifiée de terreur. Je ne réagis donc pas quand la chose me saisit à la gorge de sa main osseuse aux doigts froids et moites avec une rapidité surprenante, puis me soulève de terre en commençant à m’étrangler.
C’est seulement à ce moment là que je sors de ma léthargie. Il faut que je me sorte de là avant que… Merde !
L’arme la plus mortelle du Garborythe, c’est son haleine empoisonnée : quiconque la respire perd connaissance, voire meurt, permettant ainsi à la créature de se repaître de sa proie. Or mon visage se trouve exactement à la hauteur de sa mâchoire cauchemardesque qu’il ouvre lentement afin d’exhaler son souffle fétide dont l’odeur intenable m’emplit les narines. Il faut vraiment que je me… sorte… de…
Mon corps est en train de me lâcher… Ma main gauche tentant de me dégager de l’étreinte funeste retombe mollement. Les doigts engourdis de ma main droite desserrent un à un la poignée de mon… Mon épée !! Dans un effort surhumain pour reprendre le contrôle de ma volonté, je lance mon bras en avant et sens avec soulagement la résistance familière d’un corps vivant bloquant ma lame qui transperce l’immonde être. Le garborythe me lâche avec un gargouillis avant de tomber à genoux. Je me recule prestement, mes jambes flagellent. J’ai du respirer un peu trop de poison pour tenir debout… En combien de temps l’effet se dissipera-t-il ? Je me sens tituber avant de basculer en arrière. La glace se brise dans ma chute et je disparais dans l’eau glacée.

Pour les habitués de l'ancien forum, vous reconnaîtrez l'exacte copie de mes premiers textes. La suite à venir prochainement...



Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2061
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Ven 3 Fév 2012 - 17:01

1ère nuit - Sans dessus dessous
Tout est froid et ténèbres. Je flotte dans l'eau glacée qui m'enserre d'un étau mortel. Mes yeux ne rencontrent que le noir quand ils s'entrouvrent. Mon corps engourdi par le poison et la glace ne répond déjà plus. Les dernières bulles s'échappent, fuient entre mes lèvres bleuies. Il fait... si froid ! État d'apesanteur. Je ne ressens plus rien. Ma conscience s'efface peu à peu... disparait... pourquoi si tôt ?
Retour à la réalité. Brutal. Je recrache l'eau qui m'obstrue les poumons. Quelqu'un vient de me tirer de l'étang. Non, plusieurs personnes en réalité... Ils sont trois. Ils parlent une langue qui m'est inconnue. Le premier, penché sur moi, me fixe. Son visage fin, ses doigts effilés, ses oreilles longues et pointues... C'est un elfe !? Alors là, pas de doute, je suis carrément morte ! Qu'est-ce qu'un elfe... TROIS elfes ficheraient ici ?
"T'es dans une forêt Lucyll ! Réfléchis ! L'une de leurs légendaires villes, Hopassë [signifie "Abris" en Quenya, je suis allez chercher exprès un nom sympa et ne tolèrerai aucune critique !!], se trouverait justement au centre de la Forêt de Martàva [Littéralement "habiter l'arbre", idem.] où tu te trouves ! "Super. Sauvée par trois elfes. On peut dire que je n'y vais pas à moitié question coup de chance ! ... Ou pas. Les elfes ne raffolent pas des humains squattant leur territoire. Pourquoi m'avoir sauvée alors ?
Bon, je cesse de me poser des questions. Mes trois sauveurs m'entourent et m'observent d'un air peu engageant. L'une d'entre eux est une femme, enfin, une elfe, au visage sévère et aux longs cheveux clairs rassemblés par un lien de cuir. Le second, un arc à la main, observe les alentours d'un air suspicieux, aux aguets. Le dernier, accroupi près de moi m'ôte ma cape trempée. Il est plus jeune que les deux autres, ses cheveux blond-doré et bouclés entourent un visage angélique. "Cesse de baver Lucyll, l'heure est grave !" crie ma conscience.
En fait, ma bouche me rappelle sa présence avec insistance : mes dents s'entrechoquent violemment sans discontinuer. Pour tout dire, mon corps tout entier est secoué de tremblements incontrôlables. Serait-ce superflu de vous rappeler la température relativement basse de l'eau dont sont imprégnés chacun de mes vêtements ?


Chapitre en cours... J'écrirai la conclusion plus tard... ou pas. Au pire, j'enchaînerai directement avec la suite.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 17:17, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2061
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Jeu 16 Fév 2012 - 19:05

Finalement, j'enchaîne.

1ère nuit - Dans les bras d'un ange...
Bon sang, si c'est pour me retrouver dans les bras d'un elfe aussi mignon, je veux bien sauter dans les lacs tous les jours ! Quoique... Les trois compagnons s'apostrophent avec animosité. D'après ce que je comprends, la femme ne veut rien faire pour m'aider tandis que le beau blond plaide en ma faveur. Le grand aux longs cheveux blancs m'observe d'un air totalement indifférent comme si je n'était qu'une branche parfaitement inintéressante.
Pour finir, le blond se lève, brandit un doigt accusateur sur son adversaire, ôte sa cape et se tourne vers moi. Avec un accent des plus craquants (fluté, légèrement appuyé sur les voyelles) il s'adresse à moi dans ma langue : "Tu risques de mourir si tu restes mouillée dans le froid. Nous (il appuya sur le mot en lançant un regard de défi à ses compatriotes) allons t'emmener à Hopassë."
Je hoche la tête et murmure un remerciement rendu confus par le numéro de claquettes entamé par mes dents. Faisant un effort je demande : "Comment tu t'appelles ?". Cela donne "'ommmment 'u 'appe'"... Il fronce les sourcils, même moi je n'ai rien compris. Pour faire court, je me désigne maladroitement du doigt et articule "Lucyll". Il sourit, ok, ça il a compris... Il se désigne à son tour "Sylfaël". Puis, montrant ses compagnons "Béor a Silnaë". Ok, le grand visage de marbre se prénomme Béor et la pimbêche, Silnaë... Bon à savoir...
Béor, qui s'était éloigné, revient en tenant par la bride trois étalons dont la robe blanche semble fantomatique. Il lance quelques paroles et enfourche l'un d'eux. Après un dernier regard venimeux, Silnaë fait de même et part au galop sans attendre, suivie de son compère. Sylfaël m'enveloppe de sa cape en me frictionnant avec énergie, puis, il me soulève sans effort, monte son propre cheval en me tenant contre lui et s'élance dans la nuit...

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amras Súnil

EnracinéEnraciné

Messages : 243
Date d'inscription : 11/01/2012
Localisation : nulle part de connu
Humeur : respire la joie, si ce n'est cette désagréable impression d'être totalement perdu

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Enchanteur
Profession: découvreur

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Ven 17 Fév 2012 - 20:31

Très beau texte comme d'habitude, juste un commentaire (comme d'habitude) : je pense qu'une branche est plus intéressante au regard d'un elfe que toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2061
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Sam 18 Fév 2012 - 20:15

Espèce d'enfoiré !! Je t'en foutrai des branches intéressantes moi !

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amras Súnil

EnracinéEnraciné

Messages : 243
Date d'inscription : 11/01/2012
Localisation : nulle part de connu
Humeur : respire la joie, si ce n'est cette désagréable impression d'être totalement perdu

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Enchanteur
Profession: découvreur

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Sam 25 Fév 2012 - 0:10

Tu m'as mal compris, au regard d'un elfe, une branche est plus importante que N'IMPORTE QUEL HUMAIN (pas juste toi).

Cela me rappelle une balade avec un nain, j'essayais d'engager la conversation mais tout ce qui l'intéressait, c'était les cailloux que je frappais du pied et ... j'aurai tout le temps d'y revenir plus tard, bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2061
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Sam 25 Fév 2012 - 19:04

Chez moi, on dit "Bonne nuit" à cette heure là... Que faisais-tu levé à cette heure tardive ?
On l'attend toujours le temps où tu vas y revenir ! Je suis la seule à poster en ce moment bande de feignants !!


4ème jour - Hopassë, hutte haute perchée du guérisseur de la ville
Voilà maintenant trois jours que je suis clouée au lit par cette maudite fièvre chaupée au fond du lac. Je suis soignée par le guérisseur officiel du village (quel honneur !!) qui ne parle pas un mot de langue humaine. Et comme je n'ai jamais eu l'occasion de prendre des cours de Quenya, nous communiquons par signes. Pas très distrayant... Nos échanges se limitent à "Tu as faim/soif/chaud/froid/mal/de la fièvre ?" Mis à part sa mysantropie flagrante, ce type est plutôt sympathique... Hum... A l'aide !
Sylfaël vient me voir tous les jours. (Heureusement, sinon, malade ou pas je serais partie depuis belle lurette... ou je me serais tordue le cou en tentant de descendre de l'arbre où est construite la maison du guérisseur.) Il a réussi à convaincre les habitants de Hopassë de me garder. De toutes façons, je ne représantais pas vraiment un danger dans l'état où je me trouvais... Gerion, le guérisseur a même accepté de m'héberger jusqu'à ce que je sois remise sur pied. Je ne sais pas ce qui est prévu ensuite. Sans doute devrai-je continuer ma route ?
Ce matin, je me sens plutôt... bien. Carrément bien d'ailleurs ! Gerion semble du même avis car sa commissure de lèvre gauche se soulève de deux milimètres en me voyant me lever pour le rejoindre dans la cuisine (si si ! je l'ai vu !). Il me désigne une chaise et pousse vers moi un bol rempli de son bouillon infâme qui me sers de petit déjeuner depuis que je suis arrivée. Une infusion fortifiante à base de plantes m'a dit Sylfaël, un puissant remède contre la fièvre. Classe. Efficace. Immonde. Je trempe mes lèvres dans le breuvage vert et limpide, grimace. Le coin de la bouche du vieux ronchon se soulève encore. Sadique va ! Une fois le bol terminé, Gerion me montre le lit. Je secoue la tête. "Non merci, pas sommeil." version signes. Il hoche la tête puis montre le bol et secoue le doigt. Je n'ai plus besoin de boire cette chose ! Yataaah ! Alors, il me tend une tranche de pain étrangement compact. C'est bon. Finalement, la cuisine elfique est pas si mauvaise que cela.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2061
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mer 7 Mar 2012 - 9:54

4ème jour - Hopassë, dans la forêt environnante
Les elfes sont quasi-végétariens... En gros manque de viande rouge... Raaah...
Sylfaël est venu me chercher. Après avoir échangé quelques mots avec Gerion, il m'a expliqué que je n'avais plus besoin de soins et que tout ce qu'il me fallait, c'était un peu d'exercice (pour me remettre en forme d'après lui, mais vu comment il me scrutait, ça voulait plutôt dire "Va falloir t'endurcir ma vieille !"). Me voilà vexée. Bref, après avoir désescaladé l'arbre de Gérion (et manqué accessoirement de se rompre le cou), il m'a entraîné vers la forêt pour une longue balade où nous avons longuement discuté de nos peuples respectifs.
J'ai donc appris que les elfes vivent en communauté dans de nombreuses cités cachées au cœur des forêts. Chacune est régit par un seigneur ou une dame (la parité entre les sexes est beaucoup plus aboutie que dans la société humaine), lui-même sous l'autorité du souverain, actuellement la reine des elfes (dont j'ai momentanément oublié le nom... --'). Mis à part cela, aucune hiérarchie ne contraint les individus les uns par rapport aux autres, même si chacun possède un rôle ou une tache qui lui est propre. Gerion est par exemple le guérisseur officiel et unique de la ville. Il est néanmoins dans son obligation et intérêt de former un apprenti. Quand j'ai interrogé Sylfaël pour connaître sa place dans Hopassë, il m'a répondu qu'il était pour le moment trop jeune pour avoir un travail défini. Il est donc pour le moment guetteur, un défenseur de la ville chargé de surveiller la forêt. Cela lui plait, néanmoins, ce n'est pas ce qu'il rêve de faire toute sa vie. Quand j'ai alors insisté pour savoir à quoi il pensait, il s'est tu, le regard perdu dans le lointain. J'ai laissé tomber. "Continuons." a-t-il seulement prononcé.
En ce moment même, nous sommes en plein cœur des bois. Complètement paumés selon moi, mais Sylfaël semble savoir exactement où nous sommes. Je lui fait part de ma pensée.
"Tu ne serais pas capable de retrouver notre chemin ? s'étonne-t-il comme si vadrouiller en forêt pendant des heures et retourner sur ses pas sans se tromper était la chose la plus évidente du monde, Et comment faîtes-vous, vous les humains, pour voyager si vous perdez votre route ?
- Et bien, nous passons par les routes. C'est plus pratique.
- Et en forêt, en mer, dans la montagne ?
- Heu... On utilise des cartes... ou on se perd.
- Vraiment ? (il se met à rire) Alors je vais te montrer comment nous les elfes déchiffrons le sol qui nous écrit le chemin du retour."
Il s'accroupit et me désigne les herbes.
"Tu vois comme elles sont penchées ou plates quand nous sommes passés dessus ? Elles mettent quelques heures à se redresser, cela suffit à nous montrer la bonne direction."
A genoux à côté de lui, je dois ouvrir de grands yeux ronds réservés d'habitude aux grandes découvertes parce qu'il se met à rire franchement devant mon air ébahi.
"A toi maintenant ! m'encourage-t-il, Que vois-tu ensuite ?
- Hem... Non, vraiment, rien.
- Et ces brindilles ? m'aide-t-il en me les pointant du doigt
- Elles sont brisées. Oh ! On a marché dessus ! Donc c'est par là !"


A suivre et recorriger...

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2061
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Ven 13 Avr 2012 - 16:23

Puisque vous me le réclamez tous, voilà enfin la suite de mes aventures !

4ème jour, en fin de journée - Hopassë
Il fait pratiquement nuit à présent, Sylfaël a pris le relai pour pister notre chemin à la fin de notre promenade car malgré mon nouveau talent, je ne possède pas de faculté nyctalope, alors que dans l'obscurité, ses yeux brillent comme ceux d'un chat. Fascinant.
Nous arrivons devant l'arbre de Gérion. Hum... C'est très... Haut comme arbre ! Cela ne semble pas poser de problème à mon guide qui parait aussi à l'aise que s'il montait sur une échelle. Je m'efforce donc de l’imiter sans trop trembler et en évitant de glisser. En arrivant en haut deux bonnes minutes après Sylfaël, (mais comment peut-il grimper aussi rapidement ?!) j'ai la surprise de le trouver en pleine discussion très animée avec le vieux guérisseur. Je suis bien entendu incapable de comprendre un traitre mot de ce qu'ils disent néanmoins aux gestes éloquents de colère des deux elfes et aux fréquents doigts dénonciateurs que Gérion pointe sur moi, je devine que ma présence fait encore polémique...
Finalement, après un dernier échange acide, Sylfaël m'attrape par le bras et m'entraine avec lui vers une passerelle qui s'enfonce dans les frondaisons. Je n'ai même pas le temps de protester. J'agite brièvement la main en direction de Gérion pour lui dire au revoir mais le guérisseur ne le remarque même pas (ou peut-être fit-il semblant ?).
"Hum... Sylfaël ? Où... Où on va ?" je demande hésitante.
Il ne me répond pas, sans doute trop furieux pour trouver les mots dans ma langue. Nous passons d'arbres en arbres, tous reliés par un réseau complexe de fines passerelles de cordes et de planches oscillantes. Parfois, nous traversons de magnifiques ponts de bois sculptés soutenus par de robustes et épaisses branches de chênes centenaires. Des trouées dans le feuillages me permettent d’apercevoir le sol, loin, très loin en dessous de nous. Au fil du chemin, j'admire la vie cachée de tous au sommet des frondaisons. Construites à la cimes des arbres ou parfois même à l'intérieur d'un tronc creux, les elfes ont bâti leurs demeures. Aucune ne se ressemble et pourtant, elles semblent toutes faire partie du grand végétal dans lequel elles ont été édifiées. Il s'en dégage une harmonie apaisante.
Soudain, Sylfaël s'arrête devant une maison qui semble sculpté dans le tronc de l'arbre qui l'abrite.
"Gérion ne veut plus t'accueillir chez lui. Il considère qu'il a accompli son devoir en te soignant mais que désormais, en tant qu'humaine, tu n'as plus ta place à Hopassë et refuse donc de t’héberger plus longtemps..."
Oh le salopard !! Et dire que je commençais à le trouver sympathique... !
"Tu logeras donc ici."
Il ouvre la porte... et j'ouvre de grands yeux.
"Bienvenue chez moi." dit-il simplement.



Très satisfaite de cette reprise après un long silence du au bug du forum. Quelques âneries orthographiques ont néanmoins pu m'échapper. La suite prochainement !

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 17:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2061
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Jeu 19 Avr 2012 - 20:01

4ème jour touchant à sa fin - Hopassë
C'est juste... magnifique ! Incapable de dire ou de faire quoi que ce soit pendant quelques secondes. C'est... tellement... inqualifiable ! La maison est une extraordinaire sculpture. Tout à l'intérieur est taillé, creusé, poli, modelé dans le bois. Chaque objet, chaque meuble, chaque mur est recouvert ou constitué de reliefs, de bosses et de creux harmonieux formant un entrelacs de formes envoutantes.
Je me tourne vers Sylfaël qui m'observe avec une sorte... d'appréhension.
"C'est toi qui... ?"
Je ne parviens même pas à finir ma phrase. Il hoche la tête en signe d'approbation en continuant de me fixer intensément.
"C'est... magnifique !" J'entre. Incapable de mettre un mot sur la magnificence de l'intérieur de Sylfaël. Sa maison repose sur deux niveaux. Le premier où nous nous trouvons semble être une grande pièce à vivre, toute en rondeur. Sur la gauche, une table sur laquelle repose, à côté d'un bol, un arc et des outils de sculpteur. A droite, un salon, constitué de fauteuils d'une bibliothèque et d'une table basse. Au fond de la pièce, le commencement d'un escalier en colimaçon montant jusqu'à une chambre en mezzanine aux murs, toujours courbes, percés de fenêtres au verre couleur caramel. Sylfaël me fait explorer son logis, j'effleure chaque relief du doigt.
"Tu aimes ?" me demande-t-il. Je n'ai pas vraiment besoin de répondre, mes yeux parlent pour moi.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 19:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amras Súnil

EnracinéEnraciné

Messages : 243
Date d'inscription : 11/01/2012
Localisation : nulle part de connu
Humeur : respire la joie, si ce n'est cette désagréable impression d'être totalement perdu

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Enchanteur
Profession: découvreur

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mer 25 Avr 2012 - 18:57

magnifique, splendide...
Tu as un vrai talent pour l'écriture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mer 25 Avr 2012 - 20:38

Je suis peut-être bon en dessin mais en écrire ... bin je supporterait pas la comparaison ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairyworlds.forumgratuit.org

Messages : 2061
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Ven 4 Mai 2012 - 20:11

4ème jour tard dans la nuit - Dans un autre univers...
"C'est incroyable ! Toutes ces sculptures sont de toi ?
- Oui, entièrement travaillées de mes mains.
- Tu as un talent extraordinaire !"
Assis l'un en face de l'autre dans le salon, une tasse finement ciselée remplie d'un liquide chaud et sucré indéterminé à la main, nous conversons, Sylfaël et moi. Il semble s'amuser de mon ébahissement. Lui ne sirote rien, il a posé sur ses genoux l'arc qui était sur la table et le poli ou le creuse d'un geste distrait. Souriant de temps en temps en remarquant mon regard fasciné.
"Qu'est-ce que c'est ? je demande en pointant la tasse
- Du thé.
- Vraiment ?"
Ce breuvage m'a toujours semblé fade et amer. Celui des elfes est doux et sucré.
"Comment as-tu appris à faire ça ? je questionne après un petit silence entrecoupé des bruits de raclement des outils sur le bois, Cela semble si facile en te regardant !
- Il m'a fallu du temps, de la persévérance et de la patience. C'est en voyant sculpter un marchand venu d'une autre cité elfe pour le marché trimestriel que m'est venue cette passion. Depuis, je ne pense qu'à approfondir mes compétences.
- C'est ce que tu aimerais devenir n'est-ce pas ? Sculpteur ? Cela pourrait-être ton futur rôle ?
- Oui. (il soupire) C'est ce que je désirerais... Mais ce n'est pas si simple.
- Comment ça ?
- Mon talent est-il suffisant pour servir mon peuple ? Ou dois-je me contenter de rester guetteur ?
- Mais c'est évident ! Tu es doué et passionné ! Pourquoi te poser autant de questions ?
- Parce qu'il est difficile d'y répondre. Prenons ton exemple Lucyll. Qui es-tu et que cherches-tu à devenir ? Pourquoi es-tu partie ?"
Un nouveau silence. Les yeux de Sylfaël sont sereins mais insistants. Je prends une inspiration et mon courage à deux mains.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 19:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2061
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Lun 7 Mai 2012 - 21:20

Je n'ai jamais aimé parlé de moi... D'abord parce que je n'aime pas me plaindre et parce que je n'aime pas trop me dévoiler. Mais Sylfaël a fait l'effort de m'accueillir dans son univers, je me dois de lui découvrir le mien. Par reconnaissance. Et par amitié.

Je suis née dans la ville d'Haoreo, plus précisément dans le manoir qui domine la cité de toute son austère splendeur. Je suis venue au monde en tant que fille héritière du Baron et n'ai jamais été considérée autrement par les gens de mon entourage. J'ai été élevée dans le seul but de succéder à mon père, formée à toutes les disciplines qui me permettraient plus tard de diriger mes terres : l'art de la politique, de l'économie, l'étude de l'histoire de notre monde et de ses sociétés, l'équitation, le combat à l'épée enseigné par ce vieil ours de Filmin Goyavan et même un début d'initiation militaire. Je n'ai jamais voulu devenir baronne. Toutes les subtilités du pouvoir m'ont toujours échappé et même ennuyé. Il n'y avait qu'un cours auquel j'assistais de bon cœur : l'Histoire du Monde, enseigné par Raphaëlo Reisender.
Raphaëlo Reisender était un homme d'une soixantaine d'années. Le soleil avait tanné sa peau, terni ses yeux, ridé son front et blanchi sa chevelure mais ne lui avait pas volé sa vivacité d'esprit comme de corps. Toujours énergique il m'accueillait à chaque leçon avec un sourire au coin des lèvres et une étincelle dans ses yeux vert de mer. Il me faisait assoir sur le parquet de son bureau tandis qu'il s'installait en tailleur sur un gros coussin en face de moi.
"As-tu envie d'une histoire aujourd'hui ? me demandait-il toujours
- Oui ! je répondais en retour
- Très bien... T'ai-je déjà raconté comment Typhoniar le Valeureux s'est sorti du guet-apens dans lequel il s'était fourré en sortant de la ville lointaine de Sipfe ?
- Non...
- Et bien voilà..."
Et ainsi commençait le cours qui m'apprenait toutes les fabuleuses aventures des héros du passé, leurs découvertes, leurs victoires, leurs échecs et toujours leur soif de voyage. Raphaëlo avait le don de présenter chaque épisode de l'histoire comme un roman dont la poésie me suspendait à ses lèvres jusqu'à la fin du récit, le regard perdu dans le lointain de mon imagination fertile. Nous commentions ensuite ensemble l'anecdote, l'analysions, débattions même souvent de telle ou telle décision qui semblait, à lui ou à moi, peu digne ou au contraire extrêmement audacieuse de la part d'un personnage. Il était parfois transporté dans ses tirades, son regard agité devenait presque gris, m'expliquant avec fougue la beauté du monde immense que je m'imaginais de mon petit univers, comme on regarde à travers le trou d'une serrure. Il m'avait surnommé "Freespirit", l'esprit libre car mon intérêt pour ses récits, mes rêves de voyages et mon imagination n'avaient pas de limite.
Mon père n'approuvait pas la façon dont m'enseignait Raphaëlo... Il le jugeait trop excentrique, trop... artiste en quelque sorte ! Considérant que l'histoire était une théorie applicable aux évènement actuels et ne servait que les intérêts des dirigeants, leur enseignant l'expérience dont ils avaient besoin.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 19:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2061
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mar 8 Mai 2012 - 16:49

Un jour, alors que je me rendais à mon cours d'Histoire après une épuisante séance d'escrime qui m'avait laissée courbaturée, je me réjouissais d'avance de la reprise de notre petit rituel, moi sur le parquet, lui sur son coussin. Il m'avait laissé sur ma faim la veille, préférant garder le suspense de la résolution de l'énigme de l'Epée de Dohgten pour le cours d'aujourd'hui, prétextant une fatigue. Mais je savais bien que ce n'était qu'une excuse pour avoir l'intense satisfaction de lire l'impatience sur mon visage dès mon entrée dans son bureau le jour suivant !
Quel ne fut pas mon étonnement quand, ouvrant la porte à la volée, je me retrouvai nez à nez avec mon père auprès duquel se tenait un petit homme fluet, de l'espèce de ces rébarbatifs donneurs de leçon qui me servaient de professeurs dans les autres matières.
"Que signifie cet empressement Lucyll ? me reprocha immédiatement mon père, Ne t'a-t-on pas appris les bonnes manières ? Toute jeune fille bien élevée se doit de frapper à la porte avant d'entrer dans le bureau d'un de ses professeurs !
- Quelle importance puisqu'il n'est à l'évidence pas là ? répondis-je effrontément
- Tu te trompes ! répliqua le Baron, Et cesse donc d'employer cet air insolent devant moi !"
Stupéfaite, je cherchai naïvement Raphaëlo du regard.
"Où est-il ?
- Qui donc ?
- Raph... mon professeur ! Maître Reisender !
- Maître Reisender a pris congé. Dorénavant, c'est Maître Jaquir qui assurera tes cours d'Histoire.
- Comment !?"
Les paroles de mon père n'atteignaient pas mon cerveau. Raphaëlo ? Prendre congé ?
"Père, je voudrais m'entretenir avec vous. En privé. ajoutai-je en jetant un regard noir à ce pauvre Maître Jaquir que je détestais déjà sans même le connaître
- C'est impossible Lucyll, tu ne peux manquer à tes leçons...
- Tout de suite père !" insistai-je avec résolution, une colère contenue dans la voix
Mon père congédia d'un geste le vieil homme et se tourna vers moi.
"Lucyll ! Je ne supporterai pas plus longtemps tes gamineries ! Viens-en au fait ! Que justifie cette insolence ?"
La colère qui se lisait dans son regard aurait réduit au silence n'importe qui, mais j'étais tellement furieuse que je le remarquai à peine.
"Vous avez renvoyé Raphaëlo ? demandai-je de but en blanc bien que certaine de la réponse
- Il ne t'instruisait pas comme je l'entendais. Je ne l'ai pas engagé pour qu'il te mette dans la tête ces poésies, ces histoires à dormir debout et ces créatures que tu dessines sans cesse ! Mais qu'importe, je n'ai pas à me justifier devant toi...
- Comment avez-vous pu ? l’interrompais-je Raphaëlo était le meilleurs professeur que j'ai jamais eu ! Je refuse d'ailleurs tout autre enseignement que le sien ! Je ne le supporterai pas !
- Tu ne feras pas la loi tant que tu vivras sous mon toit ! rugit mon père, indigné que je lui tienne tête, Tu es ma fille et mon héritière, tu me dois obéissance ! Si j'estime que ton éducation n'est pas satisfaisante, tu n'as pas ton mot à dire et tu ne peux contester mes choix tant que tu seras sous mon autorité !
- Très bien. Dans ce cas je n'ai plus rien à ajouter.
- Non en effet. Sors d'ici.
- C'est justement ce que je m'apprêtai à faire.
- Pour te diriger vers ta chambre et ne plus reparaître jusqu'au dîner bien entendu...
- Pour ne plus reparaître du tout père."
Je n'ajoutai rien de plus et sortis de la pièce. Je partis le jour-même, claquant la porte sur mon passé, un sac sur l'épaule, l'épée au côté, sans un regard en arrière.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 19:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2061
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mar 15 Mai 2012 - 14:55

TIIIIIN ! J'ai perdu tout mon texte, obligée de le retaper entièrement...


"Et tu es partie ?
- Oui ?
- Comme ça ?
- Oui.
- Simplement parce que ton ami avait été renvoyé ?"
Sylfaël ne comprend pas. Je le vois dans son regard stupéfait. Il attend visiblement que je m'explique.
"Ce n'est pas uniquement à cause du départ de Raphaëlo... Disons que ça a été... Un déclencheur. On m'a toujours privée de ce que je désirais réellement faire. Après le geste de mon père, j'ai enfin eut le courage de prendre ma décision.
- Et maintenant, que comptes-tu faire ?
- Voyager ! Découvrir des gens, des cultures, des pays. Partager, apprendre..."
Mes yeux se perdent dans le lointain. Un petit silence ponctue ma réponse. Puis, avec un sourire malicieux, Sylfaël m'attrape par le bras et me tire vers l'escalier en colimaçon qui monte à sa chambre.
"Si tu veux découvrir, alors il y a une chose qu'il faut absolument que tu vois." s'exclame-t-il les yeux rieurs.
Intriguée, je me laisse entraîner à l'étage, dans une pièce circulaire où est suspendu un immense hamac, tendu entre deux branches stylisées qui semblent sortir du mur (aucun doute, c'est le fruit du travail étonnant de Sylfaël). Il se dirige alors vers une échelle appuyée contre le mur courbe. Il grimpe ses échelons et disparaît par une trappe découpée dans le plafond de bois. Je reste un instant immobile, observant les tentures et coussins brodés qui parent la chambres de mille couleurs.
"Tu viens ?" appelle l'elfe au dehors.
J'empoigne à mon tour les montants de l'échelle et débouche sur... le ciel ! En dessous de moi s'étend la forêt à perte de vue. Un océan de cimes aux feuilles miroitantes, reflétant les rayons de la lune. Nous nous trouvons sur une sorte de plate-forme construite au faîte de l'arbre où Sylfaël a élu domicile. Autour de moi, des milliers d'étoiles scintillent comme autant de perles sur le sombre velours de la nuit.
"Celle-ci se nomme Estel, l'Espoir dans notre langue. Nous l'appelons ainsi car elle indique toujours l'Est, là où le soleil se lève. Une étoile se dit elen ou tingilya si elle est particulièrement brillante..."
Il est assis en tailleurs sur le plancher et me désigne un point dont l'éclat éclipse presque celui de ces voisins. Je viens le rejoindre et tends le bras.
"Et celle-là ?"

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 19:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2061
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mer 16 Mai 2012 - 20:41

Finalement le voilà fini. Profitez.

PS : Ades je me vengeraiiiii !! XD


Ades : Gnéhéhé Very Happy

I'm forever dead...

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2061
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mer 30 Mai 2012 - 18:18

5ème jour, dans la matinée - dans la cuisine de Sylfaël
"Aujourd'hui est un jour spécial, m'annonce Sylfaël en me servant du thé dans un magnifique bol de sa conception
- Vraiment ?
- Oui. Aujourd'hui nous célébrons le début du grand tournois semestriel de tir-à-l'arc.
- ... Et tu y participes ?
- Évidemment, tout le monde y participe ! Ce tournois réunis tous les habitants de Martavà deux fois par an. Pour cette saison, c'est notre ville, Hopassë, qui accueille les concurrents. C'est un évènement très attendu dans notre société ! Parfois, même des non-elfes y participent afin de se confronter aux plus talentueux d'entre nous.
- Un non-elfe a-t-il déjà gagné ?
- C'est arrivé deux fois. La première a été remportée par une dryade. La seconde par un demi-elfe qui avait également du sang humain dans les veines."
J'imagine la fierté que l'on doit ressentir en se mesurant au peuple le plus réputé en matière d'archers et en devenant le vainqueur du tournois.
"J'aimerais que tu y participes également, déclare soudain Sylfaël coupant court à mes réflexions
- Qui ? Moi ? Je n'ai jamais touché à un arc de ma vie !
- Justement, c'est l'occasion ou jamais ! Aujourd'hui, c'est le jour de l'accueil, demain le tournois des jeunes, les deux jours suivant le tournois des femmes, ensuite celui des hommes, enfin, c'est le jour des cinq meilleurs tireurs de chaque catégorie. Ensuite, nous fêterons les vainqueurs ! Cela nous laisse du temps pour nous entraîner !"

Je ne suis pas très convaincue mais Sylfaël a l'air tellement enjoué que je finis par accepter.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 19:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» Journal de voyage de Kiran
» DÉMYSTIFIER
» Les gens du voyage
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» Voyage de Bougainville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FairyWorlds :: Salles d'études - Débats :: Histoires et contes de fées-